Tarifs et engagement

Tarifs

Deux possibilités, l’engagement ou le tarif à la course. Quelque soit la solution envisagée, les frais du guide induits par le séjour (hébergement, remontées mécaniques si besoin) sont à prendre en charge par les participants.

A l’engagement :

Il s’agit de payer le guide à la journée. Le coût de la prestation est à diviser entre les participants. Selon l’objectif poursuivi et vos envies, le nombre de participant pourra être plus ou moins élevé. Il est possible de prendre un engagement privé ou d’intégrer un groupe. On prend souvent un guide à l’engagement pour du ski freeride ou du ski de randonnées par exemple.

L’engagement à la journée est de 350€.

Tarif à la course :

Ce tarif vaut pour l’ensemble de la course, si l’ascension prévue dure deux jours, le coût global comprend deux jours d’encadrement à diviser entre le nombre de participants (réglementé en fonction du sommet et de la voie envisagés). Ce tarif varie d’une course à l’autre en fonction de sa durée, et de sa difficulté.

Tarifs pour les activités escalade et randonnée pédestre :

Pour ces activités j’essaie au maximum de me rapprocher des tarifs appliqués par les Accompagnateurs en montagne et les moniteurs d’escalade. N’hésitez pas à me contacter pour m’en dire plus sur votre projet, je vous répondrai au plus vite.

Besoin de plus de précisions ou d’un devis => Contactez moi

Pourquoi prendre un guide ?

  • Pour évoluer en sécurité dans vos activités favorites.
  • Pour trouver les itinéraires les plus adaptés aux conditions de la montagne.
  • Pour s’adapter rapidement et trouver un plan B qui sauvera la journée face à un imprévus (météo, forme physique, mauvaises conditions.
  • Pour progresser vers l’autonomie en montagne et bénéficier des conseils techniques d’un professionnel.
  • Pour dénicher des itinéraires insolites et les bons plans !
  • Pour déléguer la logistique et l’organisation du séjour. En bref, profiter de vos vacances en toute tranquillité.
  • Enfin pour partager de bons moments en montagne !

Un Aspirant guide c’est quoi au juste ?

Avant d’accéder au statut de Guide de haute-montagne, il faut passer par l’étape de l’Aspirant guide de haute-montagne. Tous les « Aspis » que vous rencontrerez au pied du téléphérique de l’Aiguille du Midi à Chamonix et ailleurs ne sont autre que des stagiaires de l’Ecole Nationale de Ski et d’Alpinisme (ENSA). Ils ont passé avec succès les tests d’entrée à l’école et suivent désormais le cursus pour devenir guide (environ trois ans). Le cursus est composé de plusieurs modules qualifiants qui, une fois validés, nous permettent d’encadrer de nouvelles activités au même titre qu’un Guide de haute-montagne. Nos prérogatives d’encadrement limitées évoluent dans le temps au fur et à mesure que nous avançons dans la formation. En tant qu’Aspirant guide, j’engage ma responsabilité lorsque je guide mes clients en montagne, c’est pourquoi je ne prendrai aucun risque, à outrepasser mes prérogatives. Il serait compliqué de vous expliquer ici nos prérogatives avec précisions mais en fonction de votre projet, je serai en mesure de vous dire si oui ou non je peux vous accompagner. Si non, je ne manquerai pas de vous communiquer les coordonnées d’un collègue guide pour me remplacer.

Comme les Guides, je possède en tant qu’Aspi une autorisation d’exercer délivrée par Jeunesse et Sports. Je suis travailleur indépendant, capable de vous fournir une facture et je souscris à une assurance responsabilité civile qui couvre ma personne ainsi que mes clients en cas de faute avérée.

Questions d’assurances

Même si l’expérience du Guide doit permettre d’évoluer en montagne en limitant au maximum le risque, l’aléa demeure.

Aujourd’hui, la montagne est un milieu considérée comme un milieu « à risque » par certains acteurs de notre société. C’est pourquoi notre profession est très encadrée. En France, les frais de secours en montagne sont gratuits pour la victime (hors domaine skiable). Néanmoins, il faut être bien assuré pour palier aux éventuelles conséquences d’un pépin en montagne. Comme précité, je possède une assurance responsabilité civile souscrite auprès de l’assureur du Syndicat National des Guides de Montagne (SNGM). Cette assurance me couvre et couvre mes clients pour leur responsabilité civile personnelle. Cependant chaque dossier fait l’objet d’une étude précise  et n’est pas systématique. C’est pourquoi je vous encourage à vous renseigner auprès de vos différents assureurs pour savoir ce que vos contrats prennent exactement en charge.

Pour éviter les déconvenues, je vous conseille aussi de vous rapprocher de ces deux organismes qui peuvent vous fournir un bon complément d’assurance.